Rencontre avec Amélie Bourgeois, Parfumeur au studio FLAIR

Rencontre avec Amélie Bourgeois, Parfumeur au studio FLAIR Interviews

« J’aimerais réaliser un parfum qui ait l’odeur de mes rêves. » Découvrez notre entretien avec Amélie Bourgeois, parfumeur.

Quel est votre souvenir olfactif le plus fort ?
Mon souvenir olfactif le plus fort est l’odeur des champs de blés de mon enfance, avec mon père qui me trimballait dans sa 205 blanche, l’odeur de la mécanique et celle du blé coupé… fantastique.

Une fragrance D’Orsay vous accompagne-t-elle?
Oui, mais elle n’est pas encore sortie et elle m’accompagne tous les jours.

Qu’est ce que ce parfum représente t-il pour vous?
La sensualité par excellence, c’est un parfum très oriental, très chaleureux, très épicé, extrêmement sensuel et érotique.

Quelle est la déclaration la plus folle qu’on vous ait faite?
Un voyage à Venise, accompagné d’une demande en mariage que je n’ai pas honoré.

Quel est l’endroit le plus insolite où l’on vous a donné rendez-vous ?
Un billet d’avion glissé dans ma boîte aux lettres pour un week-end à Formentera que j’ai accepté.

Quelle odeur aimeriez-vous reproduire en parfum ?
L’odeur de mes rêves.

Parfum et séduction, toujours d’actualité ? 
En 2021 cette séduction est particulière. On ne peut plus se toucher, on ne peut plus s’embrasser. Je dirais donc qu’elle est plus intimiste, plus « chez soi ».

À quel moment de votre vie auriez-vous arrêté le temps pour le faire durer presque toujours ?
Ce serait un souvenir d’enfance, du Cirque de Gavarnie que j’ai fait découvrir à mes enfants dans les Pyrénées. C’est un chemin isolé, peu connu et on tombe sur un ruisseau dans une vallée.

Quel est votre horaire préféré de la journée ?
Le soir, près d’un feu de cheminée avec un verre de vielle mule.

Quels sont vos projets pour cette année ?
Ils sont nombreux. Professionnellement, il y en a plein et pour D’ORSAY… des nouveautés !